CRENEAUX ADULTES AUTONOMES

Dans les grandes lignes, les créneaux autonomes sont pour les grimpeurs passeports jaunes validés par Pascal ou Marc et autorisés à participer à ces créneaux par les responsables du club.

Il faut qu’il y ait un encadrant pour avoir le droit d’utiliser le mur d’escalade sur ces créneaux.

Encadrants : Pascal Calmus, Marc Galan, David Mesnard et Christophe Charrier

Pour connaître les ouvertures des créneaux autonomes, il faut être inscrit sur le groupe WhatsApp dédié. En faire la demande à Marc.

.

.

.

.

LES CRENAUX AUTONOMES EN DETAIL

(extrait du règlement intérieur)

.

Tous les adhérents adultes peuvent accéder aux « créneaux pour tous » lorsqu’ils sont ouverts. En effet, sans la présence d’un encadrant, le créneau n’est pas accessible aux adhérents.

Cependant, un adhérent pourra se voir refuser momentanément d’escalader sur le mur durant ces créneaux si l’encadrant juge cela nécessaire du point de vue de la sécurité ou du respect des autres.

.

Lorsqu’un créneau autonome est ouvert par un encadrant, les « grimpeurs autonomes » peuvent y accéder.

Cependant, s’ils jugent cela nécessaire, les encadrants du club se réservent le droit de demander à un adhérent de retravailler certaines compétences afin de pouvoir accéder ou continuer d’accéder aux créneaux autonomes, même si cet adhérent a validé son passeport jaune escalade FFME par le passé. Une fois ces compétences retravaillées par l’adhérent, il pourra à nouveau accéder aux créneaux libres.

Un encadrant peut être présent lors d’un créneau autonome sans pour autant ouvrir ce créneau (pour de la maintenance, de l’ouverture de voies, un entrainement, l’initiation d’un groupe spécifique, …). Ainsi, ce créneau n’est accessible par les adhérents que si un autre encadrant ouvre le créneau.

Un encadrant pourra encadrer une ou plusieurs personnes de son choix n’ayant pas validé le passeport jaune escalade FFME lors d’un créneau autonome (pour une formation, un entraînement, une initiation,…) sans nécessairement ouvrir ce créneau aux adhérents autonomes. L’encadrant se devra de leur accorder une attention particulière.

.

.

LES CRENEAUX AUTONOMES POUR LES MINEURS :

Le club est soucieux de la pratique intergénérationnelle de l’escalade. Aussi, il encourage la transmission des connaissances et de la pratique de l’escalade au sein du cadre familial. Pour cela, les mineurs adhérents auront la possibilité de pratiquer l’escalade lors des créneaux autonomes mais selon certaines modalités à respecter.

En effet, pour que cela soit possible, il est indispensable d’en créer un cadre. Le club se doit de respecter certaines valeurs et contraintes :

  • la protection du mineur pratiquant :

    • assurer la sécurité des mineurs (en s’assurant notamment qu’ils sont encadrés de près par un adulte à minima passeport jaune lors de ces créneaux)
    • être sûr que le mineur a une assurance lorsqu’il escalade (l’assurance est indispensable pour sa vie future s’il venait à se blesser gravement).

.

  • Le respect du règlement du gymnase et de la FFME :

    • l’utilisation des structures intermunicipales est réservée aux adhérents des associations
    • l’escalade dans le cadre d’un club affilié est réservée aux licenciés FFME (hors manifestations ou événements particuliers), ceci notamment pour s’assurer que le pratiquant est assuré.

.

  • La protection des responsables bénévoles du club :

    • on ne peut demander aux responsables bénévoles du club d’assumer une responsabilité qui soit sans cadre, non respectueuse des conventions établies avec la CCA et sur laquelle ils n’ont pas de prise pour s’assurer que cette pratique se passe dans de bonnes conditions pour le mineur.

.

Pour qu’un mineur ait accès aux créneaux autonomes, une cotisation spécifique devra être réglée (sauf s’il est déjà inscrit aux cours d’escalade pour mineurs du club). Cette cotisation permet principalement d’avoir licence/assurance FFME. Une autorisation parentale spécifique remplie et signée sera à fournir au préalable aux dirigeants du club (cette autorisation est téléchargeable depuis le site internet du club).

Un adhérent adulte autorisé à escalader lors des créneaux autonomes pourra y accéder avec un ou deux mineurs du club à condition qu’il les encadre lui-même de près dans le respect des règles de sécurité suivies par le club. Ces mineurs seront sous sa responsabilité. Pour venir avec trois mineurs, l’adulte devra se référer aux « référents passeport » qui statueront en fonction de l’âge, du comportement, du niveau d’escalade et du sérieux (respect des consignes de sécurité) des mineurs en question et de l’adulte accompagnateur.

L’adulte accompagnant se devra de faire de la sécurité des mineurs qu’il encadre sa priorité absolue lors de la séance, quitte à ne pas escalader lui-même. Aussi, il devra s’assurer que les mineurs ne perturbent pas la séance outre mesure (une tolérance sera bien sûr de mise en fonction de l’âge de l’enfant et de ses capacités).

Cet adulte accompagnant s’engage à prendre en compte toute remarque faite par un encadrant du club (spécialement par celui ayant ouvert le créneau).

L’encadrant ayant ouvert le créneau pourra intervenir et même interdire temporairement l’escalade à ces mineurs s’il juge cela nécessaire (comportement dangereux, comportement perturbant trop la séance, manipulations jugées peu sûres,…). Une solution sera ensuite recherchée pour permettre au mineur en question d’escalader de nouveau.

Lors des créneaux autonomes, un mineur ne pourra pas assurer un grimpeur sauf exception consignée dans le registre des compétences des adhérents (seuls les référents passeport du club peuvent modifier ce registre).

Pour escalader en tête, le mineur devra :

  • avoir validé son passeport jaune FFME.

  • avoir été autorisé à le faire durant les cours autonomes par un « référent passeport du club » (consigné dans le registre de compétence des adhérents)

 

Les mineurs devront faire vérifier leur nœud d’encordement par un adulte au moins passeport jaune escalade. L’adulte accompagnateur du mineur sera responsable de cela.

La parade des mineurs est obligatoire lorsque le corps du grimpeur est trop penché en arrière ou que le grimpeur prend un peu de hauteur. Seules les traversées près du sol ou les petites montées très peu déversantes sont autorisées sans parade. L’adulte accompagnateur du mineur sera responsable du respect de ces règles.

La hauteur d’escalade sans encordement doit être limitée. A titre indicatif pour l’escalade sans encordement, dans les écoles, les enfants de moins de 8 ans sont limités à une hauteur de 2m. Puis à 2,50 mètres de 9 à 11 ans. Les collégiens sont limités à 3 mètres.

Les mineurs ne pourront pas avoir accès aux créneaux pour tous et créneaux autonomes du soir en semaine sauf exceptions, au cas par cas, à définir et à valider avec un référent passeport. Par exemple, pour permettre à un encadrant de venir ouvrir le créneau.